Vivre en harmonie avec son corps

L'équilibre acido-basique de notre organisme

Pour un bon fonctionnement de notre organisme, celui-ci doit conserver un équilibre acido-basique le plus stable possible pour éviter l'apparition de graves troubles de santé.

Le degré d'acidité ou d'alcalinité de notre organisme se mesure en pH (potentiel hydrogène). Les extrêmes limites du pH de notre organisme sont comprises entre 5 et 9.

Le pH du sang doit impérativement rester entre 7.36 et 7.42.  

La digestion se fait également à un pH particulier, suivant l'aliment ingéré, c'est ce qui rend si important le choix des associations alimentaires et l'ordre de consommation des divers aliments.

 

Le corps a plusieurs possibilités pour éliminer les acides :

  • Les poumons
  • Les reins
  • La peau
  • Le mésenchyme : c'est le tissu de soutien dans lequel se trouve les organes.

 

Pendant la journée, avec la consommation régulière d'aliments, nous apportons à notre organisme des protéines, des acides aminés, des sucres, des graisses. Cette phase de métabolisme intense produit une grande quantité d'acides : l'organisme s'acidifie.

Pendant la nuit, l'apport alimentaire cesse, constituant une sorte de jeûne physiologique. L'organisme est alors en mesure d'inverser la phase d'assimilation et de stockage des acides et d'enclencher une phase contraire d'élimination et de nettoyage : l'organisme tend vers un état alcalin (basique).

 

Malheureusement, notre rythme de vie fait que notre corps est dépassé : la malnutrition, la suralimentation, la prise d'acidifiants (café, thé, cigarette, alcool, chocolat, sucre en excès, stress, hyperactivité, pensées négatives, agressivité et excès de toutes sortes) favorisent cette acidification de l'organisme.

L'hyperacidité de l'organisme est l'une des causes principales de la plupart des maladies métaboliques qui influent sur la transformation des sucres, des graisses et des protéines.

 

 Les conséquences de l'acidification du terrain :

 

Corrosion de certains tissus :

  • La peau, par l'acidité de la sueur, peut entraîner de l'eczéma, des érythèmes, notamment où la sueur a du mal à s'évacuer (pli fessier, creux poplité, plis du coude), peau sèche, mycose, champignons
  • Les voies urinaires par l'augmentation de l'acidité de l'urine : cystites et polynéphrites, cystite interstitiel, mycose vaginale

 

Inflammation de certains tissus :

  • articulaires : arthrite
  • digestifs : colite, ulcère reflux gastrique
  • inflammations orl chroniques
  • pulmonaires : bronchite, bronchiolite
  • inflammations chroniques récurrentes et mobiles : tendinites

 

Baisse de l'immunité (hyperperméabilité de l'intestin) : porte ouverte aux différents virus, microbes, bactéries

 

Déminéralisation de différents tissus :

  • osseux : ostéoporose par perte de calcium, arthrose, rhumatisme, goutte, dégénérescence discale
  • dentaire : apparition de caries sur terrain acide, aphtes
  • phanères : ongles et cheveux cassants, chute de cheveux

 

Fatigue, déprime, dépression

 

Impact sur le système circulatoire : hypotension, problème circulatoire, hémorragie, anémie

 

En règle générale, il faut consommer 60% de produits alcalinisants et 40 % de produits acidifiants :

 

Les aliments acidifiants :

  • Les protéines : viande, poisson, œuf, produits laitiers, légumineuses (lentille, soja, pois chiche)
  • Les graisses : animales ou végétales
  • Les hydrates de carbone : correspond à une multitude de molécules de glucose
  • Les sucres rapides : sucres raffinés, miel, gelée royale (la mélasse est un sucre meilleur pour la santé comme le rapadura)
  • Les oléagineux (en dehors de amandes et des noix du Brésil), ces produits sont riches en graisses, en protéines, en phosphore et en souffre

 

Il faut diminuer la prise de ces produits mais pas les supprimer : ils sont utiles pour notre organisme.

 

Les aliments alcalinisants :

  • Tous les légumes verts ou colorés crus ou cuits (sauf tomates et aubergines)
  • Les graines germées car elles subissent pendant la germination une transformation qui les rend alcalines
  • La pomme de terre qui possède des vertus anti-acidifiantes puisque son jus est recommandé pour lutter contre l'acidité de l'estomac et les ulcères. Sa richesse basique en fait un aliment de premier choix dans la lutte contre l'acidité.
  • La banane : c'est le seul fruit alcalin
  • Les fruits secs
  • Quelques produits non acidifiants : beurre, fromage blanc égoutté, le lait , le maïs , le fromage, le sucre intégral à consommer en petite quantité
  • Les eaux minérales

 

 

Les solutions pour rééquilibrer la balance acide/base de l'organisme :

 

  • Prendre des compléments alimentaires :

Les cinq minéraux alcalins de base : le calcium, le magnésium, le fer, le potassium, le manganèse

 

  • Drainer les acides

On pourra augmenter le drainage des acides en augmentant la fonction des différentes structures gérant l'élimination des acides :

- par les reins : augmenter la quantité d'eau ingérée

- par la peau : augmenter la température de 37 à 42 degré par le sauna, le hammam, les infrarouges, les bains hyper-thermiques trois fois par semaine

- par les poumons en augmentant la capacité respiratoire, la ventilation thoracique, en pratiquant des exercices physiques modérés quotidiens (1/2 heure de marche)

 

  • Diminuer le stress

 

  • Utiliser des plantes médicinales pour aider le drainage des acides.

- Pour les reins en infusions : cassis, artichaut, queue de cerise, busserole ou raisin d'ours, chiendent, frêne

- Pour les glandes sudoripares : sureau, tilleul, décoction, bardane

 

Ces quelques conseils vous permettront de mieux équilibrer la balance acido-basique de votre organisme.

Nous vous conseillons de lire aussi  " Aliments acides, acidifiants et alcalinisants " et " Quelques conseils alimentaires à mettre en place pour une bonne santé au quotidien ".