Vivre en harmonie avec son corps

La recrudescence des soins en orthodontie : info ou intox ???

De nos jours, nous observons une recrudescence des traitements orthodontiques sur l'occlusion des enfants, des adolescents et même des adultes.

Une mauvaise occlusion est souvent due aux tensions et contraintes sur la sphère craniofaciale dans les six premiers mois de vie de l'enfant.

 

En effet, plusieurs causes sont possibles à l'installation des déviations dentaires :

  • Gros bébé ou manque de place au cours des derniers mois de grossesse induisant des appuis crâniens et donc des asymétries de croissance du crâne in utéro
  • Contraintes crâniennes lors de l'accouchement (forceps, ventouse, fortes poussées ventrales)
  • Chute et choc sur la tête de l'enfant
  • Des positions assises répétées de l'enfant quand il ne tient pas encore assis tout seul, provoquant une chute de la mandibule (mâchoire inférieure) et un retard ou une diminution de croissance de celle-ci comparativement aux maxillaires supérieurs.

 

Hormis le facteur esthétique, avoir une bonne occlusion permet de conserver une fonction orl optimale et un équilibre harmonieux du corps.

 

En effet, on constate souvent que les jeunes enfants (à partir de 3/4 ans) présentant des troubles orthodontiques déclarent fréquemment :

  • des infections respiratoires
  • des otites
  • des sinusites
  • une respiration buccale exclusive avec ronflements et troubles du sommeil associés
  • un nez perpétuellement bouché

 

Malheureusement, en vieillissant les pathologies s'accentuent et le déséquilibre de l'occlusion dentaire se répercute ensuite sur le corps et notamment sur le rachis.

En effet, à la puberté, la croissance de l'adolescent se focalise sur sa colonne vertébrale provoquant fréquemment différentes déviations :

  • scoliose et attitude scoliotique
  • cyphose
  • lordose
  • douleurs diffuses du dos

 

Il est donc important de prendre en charge en orthodontie les déviations de l'occlusion dentaire.

 

Un dépistage précoce (entre 7 et 9 ans) est souhaitable. Il permettra à votre orthodontiste de vous indiquer si une première étape de traitement est indiquée. Pour certaines malocclusions importantes (par exemple problème de respiration orale avec étroitesse de la mâchoire supérieure, ou, mâchoire inférieure décalée en avant de la mâchoire supérieure), il peut être utile de consulter encore plus tôt.

 

Il existe deux types d'orthodontie :

- l'orthodontie douce et fonctionnelle est mise en place plus tôt (vers 5/6 ans) et éduque le placement de la langue au niveau du palais.

Cette technique est moins traumatisante pour l'organisme que l'orthodontie mécanique car c'est une véritable rééducation fonctionnelle active et non une technique passive de contrainte de placement dentaire.

Classiquement commencée en dentition mixte (dents de lait avec dents définitives), cette première étape de traitement, dite fonctionnelle, est suivie d’une période de surveillance en attendant l’établissement de la denture définitive.

En facilitant une correction précoce du décalage des mâchoires, les appareils fonctionnels offrent de nombreux avantages thérapeutiques, fonctionnels et psychologiques.

  • l’enfant bénéficie, plus jeune, d’un meilleur équilibre fonctionnel (respiration, mastication, phonation)
  • une importante part du traitement est réalisée à un âge psychologiquement favorable
  • une amélioration précoce du sourire et de l’harmonie du visage.

 

- l'orthodontie mécanique est mise en place lorsque toutes les dents définitives sont apparues. Elle utilise des  appareillages qui exercent une force importante de manière continue pendant une longue durée sur les dents, leur permettant de se déplacer. Cette technique est beaucoup plus contraignante pour le patient car on impose à l'organisme une occlusion fixe.

En fixant le système adaptatif occlusal et en forçant le redressement des dents, cette technique provoque souvent des tensions supplémentaires  induisant divers symptômes :

  • Douleurs cervicales
  • Maux de tête
  • Douleurs dentaires
  • Perturbations ORL (sinusite, otite...)
  • Déséquilibre des lignes de gravité de l'organisme induisant des tensions musculo-squelettiques à distance dans le corps
  • Troubles viscéraux

 

 

Le traitement

 

Les soins en orthodontie sont une nécessité au vu de la recrudescence des dysfonctions de l'occlusion dentaire dont une grande partie est due à une verticalisation précoce de l'enfant.

L'orthodontie fonctionnelle et encore plus l'orthodontie mécanique, sciences très intéressantes pour normaliser l'occlusion et ainsi favoriser les différentes fonctions de respiration, phonation et déglutition, provoquent des perturbations d'ordre mécanique sur l'équilibre du corps, d'ordre énergétique car chaque dent est en lien avec un méridien d'acupuncture, mais aussi d'ordre psychocorporel.

 

Il est donc indispensable de mettre en place parallèlement au traitement orthodontique des séances de rééquilibration globale de l'organisme, qui lèvent les tensions spécifiques liées à l'orthodontie et aident l'organisme à s'adapter au mieux à celui-ci.

Cela permet aussi d'améliorer le résultat du traitement orthodontique et de le diminuer dans le temps.