Vivre en harmonie avec son corps

La relation enfants/parents

L'arrivée d'un enfant est un événement unique et merveilleux mais aussi source de multiples questions et hésitations sur ce que l'on doit faire pour que le bébé puisse s'épanouir et trouver sa place au sein du foyer.

La première chose à comprendre est que vous êtes les seuls à savoir ce qu'il faut faire pour que cela se passe au mieux. Même si cela part de bonnes intentions, les amis, la famille ne sont pas à même de trouver votre solution !!!

 

Le développement et la croissance de chaque enfant est unique. On ne peut donc pas comparer et essayer qu'il soit "comme les autres".

Même chez des jumeaux, les dents ne poussent pas en même temps, ils ne marchent pas au même moment... Ils ne se développent pas à l'identique.

C'est ce lien unique entre vous et votre enfant qui vous donne l'intuition de savoir quoi faire dans beaucoup de situations.

Pour la maman, le lien se fait, plus naturellement, de par la grossesse, l'accouchement, l'allaitement... Parfois, pour le papa, c'est plus difficile et souvent, un sentiment d'être exclu est ressenti ! Et pourtant le père peut créer et entretenir ce lien unique du mâle avec sa progéniture.

En effet, nous sommes des mammifères, et le papa peut jouer ce rôle, par exemple, en allongeant le bébé sur un lit et se mettre à 4 pattes à côté de lui, le sentir, le pousser avec sa tête... Jouer au mammifère...

 

Les bébés adorent aussi être massés... voilà une agréable occasion de créer un moment privilégié de détente. Après le bain, par exemple, massez votre enfant sur tout le corps avec de l'huile d'amande douce en respectant ses mouvements sans le contraindre à rester immobile. Le massage lui permet de se détendre et de ressentir progressivement toutes les régions de son corps, amorçant ainsi un bon développement psycho-corporel.

 

Le fait de considérer votre enfant comme un petit mammifère va vous permettre d'éviter des écueils dans son évolution.

En effet, la société, sous prétexte d'aider l'enfant, a tendance à le ralentir dans son développement : un enfant n'a besoin d'aucune aide matérielle pour apprendre à marcher. On évite tout matériel comme youpala, trotteur... l'enfant doit rester pieds nus ou en chaussettes pour travailler sa voûte plantaire dans sa verticalisation.

L'enfant doit se mettre debout tout seul. Il ne faut pas l'aider à marche,r en lui tenant les mains pour l'assister, s'il n'est pas prêt. Ne vous inquiétez pas cela viendra...

Votre bébé doit vivre en adéquation avec son âge de développement. C'est lui, qui fera ses premiers retournements, en étant allongé sur un tapis en essayant d'aller chercher quelque chose.

Préférez les tapis d'éveil afin qu'il puisse bouger pour aller chercher un jouet plutôt que de tout mettre à sa portée.

Ne placez pas votre enfant en position assise s'il n'y arrive pas tout seul. Si vous voyez qu'il se redresse dans son cosy, ce n'est pas pour s'asseoir mais plutôt pour descendre et retourner sur le tapis.

 

Ne brûlez pas les étapes pour lui, quand ce sera le moment il vous le dira.

 

Il faut le guider, le suivre, être là pour le sécuriser mais pas le devancer et tout se fera quand il sera prêt !

 

Ensuite, quand vous courrez derrière lui, vers 22/24 mois, il est intéressant d'aller chez l'ostéopathe pour qu'il rééquilibre son organisme et qu'il lève les tensions éventuelles qui se sont créées lors de l'acquisition de la marche.

 

Les séances globales sont utiles quand vous sentez que votre enfant se situe à un palier d'évolution, de compréhension et/ou d'adaptation et qu'il a des difficultés à faire " le pas suivant " se traduisant par différents symptômes comme des troubles du sommeil, un dérèglement viscéral, un caractère changeant....

Le fait de rééquilibrer le système physique et somato-émotionnel permet à l'enfant de passer au niveau suivant de son développement et l'aide ainsi à progresser en toute sérénité.

 

NB : Je vous conseille le livre de Michèle Forestier " De la naissance aux premiers pas ".